Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Noces d’Argent 2020 : Joyeux Anniversaire au Couple Présidentiel camerounais!

Le 23 avril 1994, Chantal Pulchérie Vigouroux, une métisse camerounaise d’origine française, devenait la 3ème Première dame du Cameroun, et la 2eme épouse de Paul Biya, dont la précédente Jeanne Irène née Atyam, est décédée le 29 Juillet 1992…

Noces d’Argent 2020 : Joyeux Anniversaire au Couple Présidentiel camerounais!

Après deux ans de veuvage et de célibat, le président de la République, convolait à nouveau en noces, avec une métisse de 23 ans: Chantal Pulchérie Vigouroux.

Celle-ci en ce 23 avril 1994, devint officiellement, Chantal Biya, l’épouse du président de la République. La troisième Première dame qu’a jusqu’ici, connu le pays, après Germanie Ahidjo, et Jeanne Irène Biya de regrettée mémoire.

A 23 étés seulement, à la paroisse de Tsinga dans le 2eme arrondissement de la capitale, Chantal Pulchérie Vigouroux, disait oui à Paul Biya, un homme de 61 ans. De leur mariage, sont nés deux enfants: Junior Paul Biya l’homonyme du chef de l’État, et Anastasie Brenda Elle Eyenga Biya, celle qui porte le nom de la mère du chef de l’État. Mais comment se sont-ils rencontrés ?

Noces d’Argent 2020 : Joyeux Anniversaire au Couple Présidentiel camerounais!

En 1992, Paul Biya perd sa première épouse, Jeanne-Irène Atyam. Son entourage, qui l’incite à refaire sa vie, a une idée bien précise de la compagne idéale. Ainsi, son ministre et ami de longue date Ibrahim Mbombo Njoya, sultan des Bamouns, dissimule mal son espoir d’une union avec l’une des filles de la dynastie régnante à Foumban (ouest). “En somme, décrit le sociologue Fred Eboko, les bien-pensants lui prescrivent un mariage politique avec une “femme savante”, une “précieuse ridicule” ou une “fille de” qu’on lui aurait présentée.” Pourquoi Paul Biya a-t-il finalement jeté son dévolu sur Chantal Pulchérie Vigouroux ?

De leur rencontre, on ne sait en réalité pas grand-chose. Auteur d’une biographie du président (Les Secrets du pouvoir, Karthala, 2005), Michel Roger Emvana évoque un coup de foudre en 1993, lors de la soirée d’anniversaire du chef de l’État à Mvomeka’a, son village natal. Chantal, 22 ans, y a été emmenée par une amie, la regrettée Élise Azar, une métisse libano-camerounaise épouse d’un neveu de Biya. Fred Eboko poursuit : “Séduit par cette Chantou spontanée, drôle, impulsive et naturelle, Paul Biya a fait un choix personnel, intime.” Depuis lors, elle a su s’imposer dans son foyer présidentiel, alors que personne ne le lui prédisait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *