Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Fento Solo, le chevalier de Dieu.

Artiste musicien et Producteur, il a fait de Dieu son cheval de bataille et ne manque pas à chaque fois d’évoquer le nom du Seigneur dans ses chansons.

Fento Solo, de son vrai nom Arthur Ayina Othon, a commencé à côtoyé  la musique dès les premières heures de sa vie à travers les berceuses de  sa maman. Plus tard, il a continué à regarder «avec admiration»  son grand frère jouer du balafon. Après l’obtention de son Brevet  d’étude du premier cycle (BEPC),  Arthur Ayina Othon commence à écumer  les cabarets de la capitale et va y effectuer une dizaine de spectacles  parallèlement à ses études – soldées par l’obtention d’un Master en  Droit public.

«La musique nous vient du côté maternel. Mes oncles jouaient du  balafon, ce sont eux qui ont formé mon grand-frère et moi je voyais  comment il jouait. Après, moi j’en ai joué dans le groupe Akim Kondor», explique-t-il.

Pour ce «don», l’artiste a décidé de faire ses premiers pas  sur le marché discographique en entrainant le public dans une spirale de  louanges avec des textes d’exhortation et d’encouragement. «Quand  je suis malade mon Dieu est là pour moi. Dans la persécution mon Dieu  est là pour moi. Quand je m’égare mon Dieu est là pour moi. Quand j’ai  des ennuis mon Dieu est là pour moi. Dans mon foyer mon Dieu est là pour  moi. Mon Dieu tiens ma main».

Fento Solo, le chevalier de Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *