Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Election Miss Cameroun : l’Etat se réapproprie sa chose.

Le Ministre des Arts et de la Culture (MINAC) a décidé de se réapproprier, au nom du Gouvernement, le concept « Miss Cameroun » et subséquemment, l’organisation du concours de beauté y relatif.

Cette option, objet d’une prescription de la haute hiérarchie, est consécutive aux incidents récurrents ayant impacté négativement, ces dernières années, ledit concours.

Il s’agit, essentiellement, de préserver l’image de l’évènement, vitrine de la culture camerounaise, placé sous le haut patronage et la présidence de Madame la première Dame et ayant bénéficié du soutien financier et matériel de l’état.  

La présidente de l’association « Comité d’organisation Miss Cameroun » (COMICA), a été informée de la décision concernant la réappropriation, par l’état du concept « Miss Cameroun », En tout état de cause, lors même que la marque COMICA serait enregistrée à l’OAPI (au nom d’une certaine association ORPHEE), le concept « Miss Cameroun » stricto sensu, sur lequel l’état a un droit de préemption, se saurait faire l’objet d’une appropriation privative.

Dans ce contexte, le Ministre des Arts et de la Culture informe le public qu’il désavoue toute initiative relative à l’organisation, par une quelconque association privée, de l’élection « Miss Cameroun », sous tel ou tel habillage dénominatif.

Les nouvelles modalités d’organisation de cet important évènement culturel par l’état, actuellement en étude, seront communiquées, en temps opportun, au public.

Narcisse Moelle Kombi, Ministre des Arts et de la Culture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *