Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

FECAFOOT : LA PASSE DE ME DIEUDONNÉ HAPPI À SEIDOU MBOMBO NJOYA.

La cérémonie de passation de service entre le président du Comité de normalisation et le président élu de l’instance faitière du football Camerounais s’est déroulée ce mardi 18 décembre 2018 au Palais polyvalent des sports. 
Une nouvelle page s’est tournée à la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT). L’ère du  président Seidou Mbombo Njoya, élu le 12 décembre dernier, a  officiellement commencé.  Lors de cette cérémonie, une série de discours de remerciements, teintés d’émotions et d’engagement, riches en informations a résonné aux quatre coins de la somptueuse salle du Palais polyvalent des sports.
Plusieurs autorités ont pris part à cette cérémonie solennelle : le ministre de la Fonction Publique et de la Réforme Administrative, Joseph LE ; le représentant du ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep), Philippe Obama, par ailleurs, Directeur  des normes et du suivi des organisations sportives au MINSEP ;  le sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé II Yampen Ousmanou. A noter également la présence à cette cérémonie tenue dans une effervescence particulière des proches des deux personnalités et de plusieurs médias.
Deux interventions ont été les temps forts de cette cérémonie de passation de service. Prenant la parole, le président du Comité de normalisation de la FECAFOOT a indiqué à Seidou Mbombo Njoya qu’avec  vous : « une aube nouvelle s’est déjà fait à la FECAFOOT. J’entends, sans doute comme vous, s’élever dans l’opinion publique l’espoir que le temps des conflits ne soit plus qu’un mauvais souvenir à ranger dans les rebuts de l’histoire. Fin de la normalisation, place à la normalité. Et ce temps normal, le Cameroun est une grande nation de football, conquérante, fière et indomptable. Et il doit le redevenir pour que se racontent encore et toujours, de contrées en contrées, de pays en pays, de continents en continents, les exploits de ses vaillants fils ».
Dressant le bilan de ses 15 mois à la tête de la FECAFOOT, Me Dieudonné Happi a souligné le fait que Comité de normalisation « laisse un système financier comptable, avec un manuel de procédures administratives, financières et comptables ». Pour le président sortant : « Cet outil a permis une réduction des dépenses de fonctionnement d’environ 70%. D’ autre part, la maison possède un schéma directeur informatique avec une planification des projets pour les dix prochaines années ».
Selon Me Dieudonné Happi, la Fifa avait confié au Comité de normalisation la mission de réécrire les textes. Le 10 octobre 2018  à Mbankomo, l’Assemblée de la FECAFOOT a adopté les textes suivants : les statuts de la FECAFOOT, le code électoral, les statuts types des Ligues régionales, les statuts types des Ligues spécialisées, le code éthique et le règlement financier.
Les premiers mots du président du Comité exécutif l’ont permis de mesurer l’immensité de la tâche qui l’attend. « Le nouveau Comité exécutif hérite de la lourde tâche de poursuivre l’œuvre qui a été engagée et qui est colossale. Il n’y a plus de temps pour les querelles et les ressentiments, j’appelle à l’unité de la famille du football parce que nous avons le devoir de donner un avenir radieux à tous ces milliers de jeunes talentueux, filles et garçons, qui ont fait du football leur rêve », implore Seidou Mbombo Njoya.
Prenant la parole en dernier lieu, le représentant du MINSEP, Philippe Obama, avant de convier les deux personnalités à aller rencontrer le MINSEP dans son cabinet,  s’est dit satisfait par l’image de convivialité renvoyée au monde entier par  tous les acteurs du football camerounais. Il a réitéré au Comité exécutif de la FECAFOOT, le vœu de l’immense majorité des Camerounais de le voir résoudre tous les problèmes de notre football en famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *