Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Marlyz présente son premier album « Fleurs d’amour »

Le 18 novembre 2016 a été une journée mémorable pour le concours Mutzig star. Ce jour qui fut jour de finale de la 26e édition dudit concours. A la clé, Antoinette Marlyse Ngo Hiega aka Marlyz rentrera dans l’histoire en tant que vainqueur du concours.
De la joie, mais aussi du travail et des promesses ont été la suite de ce sacre. Depuis janvier, celle-ci est entrée en studio et en est sorti que récemment avec son premier disque officiellement arrivé le 02 août. « Fleurs d’amour » puisqu’il s’agit de lui est un cocktail musical de 06 titres aux styles mixtes alliant plusieurs rythmes de musique dominé de coloration urbaine moderne.
Travaillé dans les conditions les plus requises pour la production, ce disque a bénéficié de la collaboration et l’expertise d’arrangeurs tels que Salatiel, Roger de X-mayela, ou encore Dj Kriss. Tout cela sous la réalisation et le management de Victorien Esonno. Chanté en anglais, francais, bulu, bassa’a et duala, l’opus parle en somme d’amour mais avec des angles divers.
Dans « Baby show me », « Mè yeng we », « Ma yangue Wa », « aller-retour » celle-ci relate les dessous des histoires d’amour dans les couples. Dans « Hola hola » Marlyz appelle à célébrer la vie et à être positif, enfin dans « Here to stay », elle appelle à l’éveil et à la vigilance.
Pour la petite histoire, Marlyz est né en 1982 à Lok Ikolo dans la sanaga maritime. Fille de Soul Mangouma Bass, bassiste du groupe légendaire « Les têtes brûlées », la musique l’emporte depuis la tendre enfance. Orientée Jazz et musiques urbaines, elle fait partie de ces artistes qui se sont forgés à l’école du Cabaret (Elle l’a fait pendant 12 ans).
Le résultat est plausible, entre la limpidité et les vibrations performances de sa voix. En 2017, à l’age de 35 ans , Mutzig Star la met sous les feux des projecteurs. Une direction artistique nouvelle car elle représente la nouvelle coloration dudit concours.
Pour premier extrait de ce disque, nous avons le clip du titre « Baby show me ». Un afropop avec une coloration Jazz dans la voix et des vibes soul. Soigné sur la forme et le contenu, on peut y apprécier le talent de Marlyz. Le morceau expose la réclamation d’attention d’une femme auprès de son homme.
Marlyz est bien partie pour être l’une des grandes voix féminines de la musique Camerounaise. Découvrez et appréciez…
voila-moi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *