Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Fespaco 2019, l’ouverture officielle en grande Pompe.

Roch Christian Kabore, Président de la République du Burkina Faso a presidé ce 23 février 2019, la cérémonie d’ouverture officielle de la 26ème édition du Festival.

« Et si l’Etalon nous était conté ». C’est sur cette création originale de Yacouba Traoré que  le Festival Panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) a été mis en branle. C’était ce samedi 23 février 2019 au stade municipal de Ouagadougou.

Le temps d’une soirée, le stade municipal s’est transformé en écran géant de projection. Offrant alors aux milliers de burkinabés et étrangers qui ont fait le déplacement, un spectacle inédit. Projections, hommages, animations, chorégraphies, feux d’artifices, et bien plus encore.

Pendant plus de deux heures, des personnalités parmi lesquelles le Ministre de la Culture du Burkina, le Président de l’Union Africaine, le Président du comité d’organisation, etc., vont se succéder au pupitre. Chacun à sa manière, dira sa gratitude envers le Fespaco. D’abord pour avoir été créé mais surtout pour continuer à exister et faire rayonner davantage le cinéma africain dans le monde.

Lors de son intervention face à la presse, Roch Christian Kaboré, le Président de la République, va souhaiter un franc succès au cinquantenaire du Fespaco. Pour cela, il en appelle à la collaboration des uns et des autres. « Je tiens à saluer le comité d’organisation du Fespaco pour ses actions menées jusqu’ici pour assurer la valorisation du cinéma africain via notre pays », a-t-il déclaré.

Entre les différentes interventions protocolaires, les artistes locaux ont mis le show. En Moré, en Mosi ou en Swassi, des langues nationales du pays, Smarty et ses collègues vont véhiculer des messages forts. “Paix, justice et unité”. S’il y’avait encore un doute sur ses volontés patriotiques, la soirée a tôt fait de le dissiper.

Pour clore cette soirée anniversaire, le groupe ivoirien Magic System a repris plusieurs de ses titres devant un public en liesse. Les invités spéciaux s’en sont delecté. De « Revolution » à « 1er Gaou », le titre qui les a révélés, en passant par « Magic in the air », « Secret africain », « Solidarité », etc., les membres de ce groupe de renommée internationale, ont mis le feu.

Jeanne Ngo Nlend / CRTV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *