Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Elvis Kemayo Intronisé comme Notable par le Chef Bangangte.

Reconnaissance : l’Afrique récompense les siens.

Elvis Kemayo a été élevé au rang de MBEU NAP NGO’O par Sa Majesté Nji Moluh Seïdou lors d’un concert organisé le 26 décembre 2018 à Bangangté. Il faut observer que c’est la toute première fois qu’un artiste de la grassfield reçoit ce genre d’honneur de la part d’un roi. A 70 ans, le chanteur camerounais continue à glaner des prix en reconnaissances de sa riche et longue carrière à travers la planète. Sacré Elvis !

Né en 1948 à New-Bell, à Douala, Elvis KEMAYO débute dans la musique à l’âge de 13 ans, en tant que chanteur d’un groupe de son quartier. Mais ce n’est que trois ans plus tard, qu’il commence à animer des clubs de Douala, et à 19 ans, il est invité au King’s Club de Yaoundé, la capitale. En 1970, il rejoint Port Gentil, au Gabon où il se fait un nom en jouant dans divers night-clubs. Sa renommée sera telle qu’il sera plus tard directeur de l’Orchestre National du Gabon et initiateur du studio d’enregistrement Mademba à Libreville.

A la fin des années 1990, il est nommé Directeur Général de JPS, un label indépendant camerounais de production et de distribution fondé par Jean-Pierre Saar. En 2000, il sort son propre opus, Vision, et produira par la suite divers artistes africains, dont J.B. Mpiana, Manu Dibango, Werrason et Wenge Musica Maison Mère, Lady Ponce, Zaïko Langa Langa, Madilu System, Grace Decca, et bien d’autres encore. L’année 2008 le voit produire et réaliser musicalement Mba Abessolo, l’album du Gabonais Alexis Abessolo devenu un énorme hit. Mais Elvis Kemayo ne s’arrête pas à la production, son ambition l’amène en 2011 à se présenter à l’élection du Président du Conseil d’Administration de la société des droits d’auteur du Cameroun, la SOCAM (Société Civile Camerounaise de l’Art Musical).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *