Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

FECAFOOT: SEIDOU MBOMBO NJOYA EST LE NOUVEAU PRÉSIDENT.

Au terme d’un scrutin uninominal majoritaire, il a remporté l’élection devant Joseph-Antoine Bell (46 voix contre 17, et 3 pour Daniel Mongué Nyamsi). Les délégués de l’Assemblée générale ont également élu les membres du Comité exécutif.
Le suspense est levé. L’instance faitière du football camerounais connait son nouveau président Seidou Mbombo Njoya, élu le 
mercredi 12 décembre 2018 au Centre d’excellence de la Caf à Mbankomo. Avec 46 voix, il a devancé Joseph Antoine Bell (17 voix) et Nyamsi Mongue (3 voix), selon le décompte des deux scrutateurs (Samuel Dieudonné Yakana et Issa Bassoro)  au terme d’un scrutin très couru par les médias. En application du nouveau code électoral de la FECAFOOT, Me Rose Mewoli Kamabe, huissier de justice à la première charge de Mbankomo a assuré le contrôle de la régularité de la procédure électorale.
Au regard des dispositions pertinentes de l’article 23 alinéa 2 des statuts de la FECAFOOT, 91 délégués auraient dû prendre part aux travaux de cette Assemblée générale élective. Mais, la  Ligue de football professionnel du Cameroun n’ayant pas désigné ses délégués conformément à l’article 23 alinéa 6 des statuts de la FECAFOOT; et les Ligues spécialisées de football féminin, football des jeunes, futsal et beach soccer, du football corporatifs et vétérans n’étant pas encore mises en place, tout comme l’association des personnels de la médecine sportive qui n’est pas encore agréée, 66 délégués sur les 66 attendus ont donc pris part aux assisses.
D’entrée de jeu,  à la demande du candidat Emmanuel Bissong Egbe qui a souhaité se présenter aux délégués, le président du Comité de normalisation Me Dieudonné Happi, agissant en tant que président de la Commission électorale, a, exceptionnellement, accordé deux minutes de campagne aux sept candidats à la présidence de la FECAFOOT.
Impact des ralliements
Un exercice auquel les candidats, habitués aux joutes oratoires, se sont livrés à cœur joie. Dans le but de séduire davantage les délégués, les candidats ont brièvement déroulé leurs projets de redressement de notre football. L’assemblée générale a pris acte séance tenante du désistement des candidats Emmanuel Bissong Egbe et Franck Happi, qui ont choisi respectivement de se rallier à Hervé Tchinda et Joseph Antoine Bell.
Des ralliements qui ont eu peu d’impact sur cette élection observée par les représentants de la Fifa (Sarah Solemale) et Caf (Yahya Ahmed). Aux sortis des urnes, Hervé Tchinda et Emmanuel Mabouang Kessack ont obtenu zéro voix, Daniel Mongué Nyamsi trois voix, Joseph Antoine Bell 17 voix et Seidou Mbombo Njoya 46 voix.  Un nombre de voix donne à ce dernier le droit de diriger l’instance faîtière du football camerounais pour les quatre années à venir.
« Je suis très heureux d’avoir remporté cette élection, a savouré l’élu, devant une presse qui avait soif de ses premières déclarationsÇa a été une bataille extrêmement difficile. Je félicite et je rends hommage à mes adversaires ». Avant d’ajouter comme objectif que : « Nous avons tourné le dos à l’éthique pendant trop longtemps et le temps est venu de réévaluer. Nous devons faire de notre mieux pour reconstruire et professionnaliser le football et changer la gouvernance. »
Journée marathon
Le choix du président passé,  et après une pause, les travaux ont repris pour l’élection des membres du Comité exécutif. C’est ainsi qu’ont été élus : Abbo Mohamadou (Adamaoua), Saint Fabien Mvogo et Benoit Raoul Mvogo (Centre), Flagèle Ndjanda Saha (Est), John Ballock et Gilbert Kadji (Littoral), Aboubakar Alim Konaté et Yvonne Asta ( Nord), Boubakary Bello (Extrême Nord), Dinga Joseph Fombutu (Nord-Ouest), Mohamma Nkoma Nsangou  et Samuel Wembé (Ouest), Mme Celine Eko Mendomo (Sud), Osih Joshua Nambangui (Sud-Ouest), Gilbert Yakam (corps de métiers). Pour ce dernier cas, on n’a eu droit à un deuxième tour de scrutin. L’entraineur de football Michel Kaham et l’ex-footballeur Lucien Mettomo ont délibérément laissé l’ancien arbitre Gilbert Yakam concourir seul pour  représenter les corps de métiers.
Dans la foulée de cette élection des membres du Comité exécutif, les 16 représentants de cette auguste chambre se sont retirés dans une salle annexe, pour désigner, ceux d’entre-deux  qui occuperont les postes de Vice-président. C’est ainsi que l’on apprendra qu’à l’unanimité des 16 voix : Aboubakar Alim Konaté a été désigné 1erVice-président, Osih Joshua Nambangui, 2èmeVice- président, Mme  Celine Eko Mendomo, 3èmeVice-présidente, Abbo Mohamadou, 4ème Vice-président.
A la fin de cette journée marathon, l’Assemblée générale élective a renvoyé à une session ultérieure, l’examen du point relatif à l’élection des membres des organes juridictionnels de la FECAFOOT. Et l’Assemblée générale a également fixé au 17 décembre 2018, l’entrée en vigueur de tous les actes pris ce jour. Après 15 mois, la page du Comité de normalisation de la FECAFOOT, installé par la Fifa le 8 septembre 2017, se tourne, sur une note de satisfaction générale.

Emile Zola Ndé Tchoussi/Fecafoot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *