Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Ngondo 2018 : La tradition Sawa au cœur du développement humain.

Célébré chaque année au Cameroun, le Ngondo est la fête culturelle des peuples Sawa (peuples côtiers du Cameroun) s’est déroulé du 02 novembre au 02 décembre 2018. Il regroupait les clans qui ont en commun le culte de l’eau. Les populations de Douala ont vibré durant deux semaines, cette année, au rythme de cet évènement culturel et populaire.

Le ngondo est une fête traditionnelle et rituelle des peuples côtiers camerounais. Elle réunit les peuples sawa de la région du Littoral (Douala) pendant la première semaine du mois de décembre.

C’est une fête traditionnelle et culturelle antique de la tribu Douala et Grand Sawa (Littoral), qui a pour objectif de réunir les peuples côtiers une fois tous les douze mois en célébrant une grande fête rituelle, mystique et culturelle animée par les hauts dirigeants des différents cantons de la Ville de Douala et sa Métropole , son déroulement se fait très tôt à l’aube par les Initiés qui pratique le Culte des ancêtres en communiant avec les forces ou esprits de l’eau protecteur du fleuve Wouri, des ondines dénommées Mengu au pluriel ou Jengu en langue duala. Jusqu’en 1972, cette fête était célébrée chaque 12 juillet de l’année civile pour honorer la culture et la civilisation Duala et Sawa et également en souvenir du traité Camerouno-germanique signé par les rois Duala et les autorités allemandes. Après la célèbre et mémorable fête du 12 juillet 1972, cette fête fut interdite par les autorités camerounaises avant de connaître un véritable renouveau et une renaissance. Depuis lors, elle est célébrée au mois de décembre.
Son animation culturelle est faite par la course de pirogues, la lutte traditionnelle ainsi que les différents concours tels que : le concours de cuisine, du meilleur danseur et celui de Miss Ngondo1 ; pour ne citer que ceux-là. Cette cérémonie se déroule sur les berges du fleuve Wouri dans le Canton Ebélè (les ! Bon’Ebélè) le Clan de Ebelè plus communément appelé Deido.

L’ambiance très attractive et passionnelle attire des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants habillés de tenue traditionnelle dont chapeau, chemise et pagne pour les hommes et grande robe colorée (kabas) pour les femmes.les festivités s’étendent sur trois semaines.la journée qui marque la fin des activités est couronnée par la course des pirogues et l’immersion du vase sacrée par un véritable initié, qui après une longue apnée rapporte le vase qui généralement contient le message des ancêtres. En 1972, et lors des précédentes fêtes ; cette mission sacrée et mystique incombait à feu BELE PRISO William.
Parade des peuples, La fantasia nautique, Semi-marathon, La course des pirogues, La lutte traditionnelle, Miss Ngondo, Carnaval de la ville de Douala.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *