Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Conférence de presse des Sambas professionnels 2018 de Libreville.

Libreville-Gabon, Madame Josiane MATENÉ, à annoncer au cours d’un point de presse organisé ce vendredi 24 août, dans les locaux d’Ogooué Labs, la 5ème Édition des Sambas Professionnels, qui auront lieu du 03 au 08 septembre prochain au Complexe Scolaire Michel DIRAT, avec pour parrain, l’artiste-compositeur-interprète mondialement connu, Manu DIBANGO.
Lors de ces échanges avec la presse, Josiane MATENÉ, initiatrice et organisatrice des Sambas Professionnels et ses collaborateurs, ont fait le point sur les avancées de l’organisation de ce grand séminaire d’échanges et de compétences de formation pour les jeunes gabonais débuté en 2013, qui bénéficieront des ateliers sur le leadership et le développement personnel en entreprise.
Les Sambas Professionnels en quelques chiffres :
Plus de 40 partenaires chaque année ;
450 jeunes formés en 4 ans dont 150 participants e 2017 ;
50% de salariés d’entreprises ;
40% de jeunes entrepreneurs ;
10% d’élèves dont la plus jeune à 15 ans ;
7 Ateliers thématiques par an
10 Formateurs de renom par an ;
Plus de 20 médias présents à chaque édition et de nombreux bénévoles, entre autres.
Selon Josiane MATENÉ, au bout de 4 ans de formation, il a été constaté que les jeunes, bien qu’ayant les outils acquis pour leur projet, avaient des problèmes de développement personnel : « (…) Cette année il leur sera proposé de faire du 2 en 1, c’est-à-dire leur donner la possibilité de faire des ateliers choisis et en après-midi faire un atelier « obligatoire » sur le développement personnel et de leadership, tout en les emmenant à mieux concevoir un bizness plan, non pas uniquement pour le marché gabonais, mais également initié ces jeunes à se promouvoir à l’extérieur du pays grâce à l’anglais, indispensable dans le monde des affaires. » A-t-elle indiquée.
Au terme de cette 5ème édition, il se pourrait qu’une Médaille de Chevalier de l’Ordre National du Mérite soit décernée aux plus méritants, comme cela a été le cas en 2017. Espérons…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *