Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Stanley Enow dévoile « Casanova », le titre phare de son deuxième album.

Maïmounatou BOURZAKA / Cameroon-tribune

 

 

«Casanova » est le nouveau titre de Stanley Enow. Dévoilée le 15 juin dernier sur Youtube, cette galette musicale de 3 minutes 40, issue du deuxième album éponyme s’impose progressivement dans les hit-parades. « Casanova » raconte l’histoire d’un jeune homme très attaché à sa petite amie, et qui fait craquer toutes les autres filles à son passage.

Il aura beau clamer son amour à l’élue de son coeur, celle-ci n’y croira pas. Cette dernière a l’habitude de tomber sur les messages de nombreuses filles qui courent après son homme, sur ses comptes Snapchat et Whatsapp.

Pour ce second album d’où est extrait ce single, l’artiste aux multiples distinctions internationales s’est entouré d’une bonne brochette d’artistes locaux et internationaux. Il s’agit entre autres de Petit Pays, Locko, Tzy Panchak et du chanteur congolais Fally Ipupa.

Entre rap et afrotraop, « Casanova » embarque les mélomanes à travers les mélodies d’ici et d’ailleurs. Mais qui est Stanley Enow et pourquoi suscite-t-il autant d’engouement ? La simple évocation du nom de cet artiste suscite frénésie et hystérie auprès de ses millions fans.

Du phénomène « Hein père » à « Caramel » en featuring avec la super star nigériane Davido, Stanley Enow a révolutionné la musique urbaine camerounaise et imposé ce style musical. Sa passion pour la scène, il la tient de son enfance.

Tout petit, ce rappeur a toujours apprécié déclamer les poèmes à l’école primaire. Une fois au collège, il est attiré par le « break dance ». C’est ainsi qu’il mettra à profit ses heures de permanence au Lycée bilingue de Bafoussam pour réviser ses textes. Il développera véritablement sa passion pour la musique à l’université, pour en faire sa profession plus tard.

Le 13 juillet 2013, les internautes découvrent une nouvelle chanson qui les accroche dès les premières notes. « Hein père » va le propulser au-devant de la scène et révèlera le « Bayangui boy » au monde entier. La voix de l’artiste raisonne alors sur toutes les plateformes de diffusion musicale et lui vaut une bonne fourchette de prix.

Premier artiste camerounais à être nominé et à remporter un prix aux Mtv Africa Music Awards, il sera également sacré aux Africa Muzik Magazine Awards, et Canal d’or. Ses nombreuses distinctions, surtout internationales donnent du crédit au rap et ouvrent la porte à ses cadets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *