Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

magic system : inauguration d’une nouvelle école Magic System de Seguela.

la Fondation Magic System a procédé à l’inauguration vendredi 13 avril de l’école primaire Magic System de Séguéla, au nord-ouest d’Abidjan.
Dans la ligne droite de ses engagements pris lors de la 10ème édition du Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua), la Fondation Magic System, avec à sa tête son président, A’Salfo et ses vice-présidents, Tino, Goudé et Manadja, s’est rendue à Séguéla dans le Worodougou. Cette visite dans la ville du maire Diomandé Lassina avait pour objectif, l’inauguration de l’école primaire Magic System. Un projet rendu viable grâce à la Fondation Magic System et à son partenaire, le Conseil Café-cacao.
Ce vendredi 13 avril donc, jour de la cérémonie d’inauguration, les populations du quartier ‘’Angola’’ situé à des kilomètres du centre-ville étaient en joie. Celles-ci tenaient à témoigner de leur reconnaissance à ces quatre bienfaiteurs qui grâce à leur Fondation ont pu avoir une école, facilitant la tâche à leurs enfants qui marchaient sur des kilomètres pour se rendre à l’école. Ainsi, élèves, enseignants, parents, cadres, élus, autorités coutumières, religieuses, politiques et administratives ont marqué de leurs présences à cette cérémonie pour dire merci aux donateurs.
Au nom des populations, Koné Médjo a traduit sa reconnaissance à la Fondation Magic System pour la construction de cette école qui à l’en croire « vient résoudre le problème de l’analphabétisme et surtout de la distance ». Une reconnaissance également partagée par Coulibaly Manito, porte-parole des élèves qui a dit « infiniment merci à la Fondation Magic System pour ce qu’elle fait pour les enfants de Côte d’Ivoire » non sans promettre de bien prendre soin de l’école et avoir de meilleurs résultats scolaires.
Saluant ce geste de « haute portée sociale », Diomandé Lassina, maire de Séguéla a fait comprendre que « l’éducation des enfants dans le Worodougou est une préoccupation de tous à commencer par le ministre d’État, ministre de la Défense, Hamed Bakayoko », fils de la région avant de traduire son « infinie gratitude aux donateurs ». Pour lui, en construisant cette école dans ce quartier reculé de la ville, la Fondation Magic System vient de mettre fin à la souffrance des parents et des enfants.
Pour le président de la Fondation Magic System, A’Salfo, la construction de cette école est leur contribution à aider l’État à apporter le bonheur aux populations. Selon lui, après la construction d’une maternité, il est tout à fait logique de construire une école afin que les enfants qui naîtront puissent apprendre. « Quand on construit une maternité, il est logique de construire une école. Nous accompagnons le gouvernement dans le sens de ne plus voir l’État faire tout seul », a-t-il témoigné.
A’Salfo qui dit n’avoir pas eu la chance, dans son enfance à Anoumabo, d’avoir bénéficié d’infrastructures scolaires adéquates, s’est fait militant, avec son groupe, d’une école pour tous. Et pour lui, dans ce combat, il leur aura suffit juste d’une volonté pour arriver à la construction de ces écoles dont le nombre s’élève désormais à quatre. Pour cette école dotée de six classes et d’une cantine, A’Salfo a promis pour l’année prochaine la construction d’une bibliothèque et d’une salle multimédia. Aussi, a-t-il demandé aux guides religieux de continuer à faire des prières pour le groupe afin que, dira-t-il, qu’ils puissent faire davantage d’œuvres sociales au profit des populations ivoiriennes.
Représentant la ministre de l’Éducation nationale, Véronique Bakayoko a traduit l’admiration de Kandia Camara pour le groupe Magic System parce qu’ayant pris une part active dans la mise en œuvre de l’école pour tous en se donnant pour objectif la construction d’une école par an. Au nom du parrain, Hamed Bakayoko, Méïté Bouaké, DG de la Sotra, a traduit ses remerciements aux donateurs en posant « un acte qui s’inscrit dans la droite ligne du président de la République qui est de faire de l’éducation sa priorité ». Pour le représentant du ministre d’État, ministre de la Défense, Magic System démontre à travers cet acte qu’à chaque niveau de responsabilité, chacun peut apporter sa pierre au développement de la Côte d’Ivoire. « Vous montrez au monde entier et particulièrement aux artistes qu’il ne faut pas attendre très longtemps pour rentrer dans l’histoire. Aussi, vous montrez l’exemple qu’il ne faut pas attendre d’être milliardaire pour être utile », a-t-il témoigné.

Philip KLA (Linfodrome), envoyé spécial à Séguéla 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *