Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

OUVERTURE DU MASA 2018 : ABIDJAN, LE CENTRE DES ATTRACTIONS ARTISTIQUES DU MONDE.

C’est parti pour la 10ème édition du Marché des Arts du Spectacle d’Abidjan (MASA). Elle est officiellement ouverte depuis le samedi 10 mars 2018 au cours d’une cérémonie ayant réuni dans la salle François Lougah un parterre d’autorités, d’artistes, de producteurs, de diffuseurs et de journalistes des quatre coins du monde.
Venus de tous les horizons du monde, ils sont environ 2500 festivaliers à prendre part à la 10ème édition du MASA ouverte ce samedi 10 mars 2018 au palais de la culture d’Abidjan. La cérémonie organisée à cet effet a été hautement riche en prestations artistiques.
Celles- ci ont été principalement données par quatre pays. En premier, la Côte d’Ivoire avec deux passages. D’abord le chœur Rédemptoris qui a exécuté polyphoniquement l’hymne de la Côte d’Ivoire : l’Abidjanaise. Sur un air bien harmonisé, les jeunes dudit chœur ont chanté à la satisfaction de tous les participants la poésie patriotique ivoirienne.
Ensuite, le groupe Manfla du Sud-Ouest d’Abidjan a présenté un tableau essentiellement fait des pas de danse du masque zaouli (un patrimoine ivoirien inscrit sur la liste représentative de l’Unesco en 2017), ceci sous les bruits répétés et cadencés des tambours.
Après les deux tableaux ivoiriens, le Professeur- instrumentiste chinois Fiang Fya avec son ehru, un violon traditionnel de la Chine a provoqué des tonnerres d’ovations par sa prestation imposant respect et admiration. A sa suite, la compagnie camerounaise Agathe Tchécani dans une création de danse contemporaine. Elle a été suivie du groupe malgache Naïnako qui a offert le tableau de clôture de la cérémonie d’ouverture du Masa 2018. Guitares et violon en bandoulière, avec l’accompagnement de leurs voix éveillant toute curiosité, ils ont donné un bref spectacle mais plein d’émotions.
En clair, la cérémonie d’ouverture a donné lieu à un cocktail artistique apprécié de tous les participants. En témoigne leur pluie d’applaudissements sans répit qui exprime la reconnaissance du mérite de chacun des artistes de ce samedi matin.
L’ambiance en continu
Hors de la salle Lougah François, où a lieu, rappelle –t- on, le lancement officiel, l’ambiance festive est la même. Dans la salle Anoumabo, plusieurs centaines de jeunes collégiens et lycéens d’Abidjan dans un mélange de tous les genres musicaux chantaient et dansaient à la gloire de la Côte d’Ivoire et du Masa. Une atmosphère pleine de gaité qui expose une ambiance mystique qu’on identifie à la biennale.
A l’entrée principale du palais de la culture – le village de l’événement, est installé la foire de l’artisanat. Un marché de circonstance où flottent sur plusieurs séries de stands des produits de la mode africaine. Les tenanciers sont arrivés d’un peu partout du continent. Ils retourneront dans leurs pays respectifs à partir du 18 mars, soit 24 heures après la clôture de l’événement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *