Share, , Google Plus, Pinterest,

Print

Posted in:

Lady Ponce une valeur sûre de la musique camerounaise.

Adèle Ruffine Ngono, dite Lady Ponce, née en 1983 en région du Centre du Cameroun est une chanteuse et parolière camerounaise. Elle se fait connaître du public en 2004 par son titre Le Ventre et le Bas-ventre. Depuis elle est porteuse de plusieurs distinctions nationales et musicales qui témoignent de sa place parmi les artistes féminins camerounais.
Elle est née dans l’ethnie Ewondo du Cameroun. Initialement sa mère, cantatrice et animatrice de réseaux d’association villageoises, chante dans les fêtes et conte pratiquement tous les soirs. Elle initie très tôt sa fille à la musique. Celle-ci la remplace à l’âge de 10 ans dans une cérémonie officielle. Puis elle rejoint une institution catholique afin de devenir religieuse. La mort tragique de cette mère en 1998, alors qu’elle n’a que 16 ans, lui fait changer d’orientation. Ainsi elle quitte la campagne pour la ville de Yaoundé où elle s’inscrit dans la chorale de la paroisse de son quartier (Essos)0
Dans ses débuts, elle intègre un groupe d’artistes congolais, avec qui elle effectue des animations dans plusieurs cabarets de la capitale camerounaise, notamment Le Camp Sonel, La Cascade. Son style s’élargit avec l’intégration de plusieurs rythmes en vogue au Cameroun (bikutsi, makossa, ndombolo, salsa). Elle fréquente les chanteuses et musiciennes camerounaises telles qu’Anne-Marie Nzié et Sally Nyolo. Elle rejoint ensuite le groupe « Akoak » avec lequel elle enregistre son tout premier album.
Puis elle interprète les musiques de bikutsi des artistes camerounais à succès. Le rythme de cette musique sert de support à la danse du peuple de la région du Centre du Cameroun. Son inspiration lui vient des contes et des fables entendus dans son enfance au village. Elle devient l’une des représentantes attitrées de cette musique3,4. Son titre Le ventre et le bas-ventre est diffusé sans relâche par les médias à sa sortie et est repris par les bars, lieux de vie où s’exprime le goût des Camerounais5. Son nom est retrouvé dans quelques romans.
À ses capacités vocales, elle adjoint des paroles puis un style scénique. Ces attitudes et ses tenues sont quelquefois jugées provocantes, et lui sont souvent reprochées3.
Son nom s’exploite au travers les établissements NARN 1 dont elle est la dirigeante. Ils comprennent un cabaret (Ponce Attitude), une ligne de prêt-à-porter, un institut de beauté (Ponce Original Fashion) et une maison de production.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *